Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/10/2012

Lettre ouverte pour un débat !

LETTRE OUVERTE POUR UN DEBAT

 En février 2012, Sébastien Andral au nom du Front de Gauche avait interpellé le député d’Ettore pour qu’il refuse le Mécanisme Européen de Stabilité. D’Ettore a voté celui-ci au mépris de la volonté de la population qui s’était exprimée en 2005.

Aujourd’hui, le Président et sa majorité refusent que le peuple soit à leurs côtés pour s’opposer aux diktats de la finance. Le député Denaja a émis un vote qui ne respecte pas les attentes d’une grande proportion de celles et ceux qui l’ont élu.

Rassemblés, le 29 septembre dernier, pour réclamer un référendum, nous avons proposé au Député un grand débat public et contradictoire : sur la nature même du traité budgétaire européen, sur la règle d’or, sur les régressions démocratiques contre les États et les parlements. Nous avons demandé que ce texte soit porté à la connaissance de l’ensemble des citoyennes et des citoyens afin qu’ils puissent juger par eux-mêmes.

Le renoncement de la majorité à la parole donnée, renégocier le traité, ne nous fera pas baisser les bras. Face à un traité voté au mépris de la démocratie, nous exigeons que la politique d’austérité qu’il prône soit, elle, refusée pour notre Pays. Comme nous l’avons dit, notre avenir ne se décide pas seulement  lors des rendez-vous électoraux. Nous voulons avoir les moyens d’agir sur la construction politique de cet avenir. Le peuple en a la force et l’intelligence, le mettre à l’écart ne peut que renforcer le monde de la finance qui de plus en plus manœuvre et divise pour dicter sa loi.

Alors nous proposons, au député actuel, au député sortant et aux forces politiques qu’ils représentent, un débat public et contradictoire, afin qu’ils expliquent les votes qu’ils ont prononcés au nom de leur formation et contre l’avis majoritaire du peuple de France. Nous voulons continuer à faire entendre notre parole dans un débat que l’on voudrait nous confisquer.

Ce débat aura lieu le 25 Octobre. Nous avons demandé une salle à la mairie de Sète. Nous invitons les forces qui refusent la politique d’austérité, les démocrates et toutes les personnes qui veulent s’informer sur ce texte à participer à cette rencontre. L’austérité ne doit pas être notre  seul horizon.

Front de Gauche – Comité Citoyen de Sète