Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/02/2013

Le Front de gauche en campagne : l’alternative à l’austérité c’est possible !

Le Front de Gauche a contribué à la défaite de Nicolas Sarkozy.

Mais, depuis 6 mois, les grands axes de la politique du gouvernement ne répondent pas aux attentes. François Hollande et le gouvernement ont fait adopter le traité européen qui impose la restriction continuelle des dépenses publiques. Ils ont accordé un cadeau de 20 milliards aux grands patrons alors que notre économie souffre déjà des intérêts somptueux payés aux banques privées et des richesses accaparées par les actionnaires. Enfin, s’il ratifiait un accord sur l’emploi initié par le MEDEF, il s’engagerait sur la voie de nouvelles dégradations du code du travail.
Cette politique sociale-libérale va à l’échec. Toutes les politiques du même type ont échoué en Europe où les résistances populaires se développent pour une autre logique.

Le Front de Gauche s’oppose à cette politique d’austérité du gouvernement Ayrault et c’est pour cela que ses parlementaires ont refusé de voter le budget. Il se met en campagne pour faire entendre qu’une autre politique à gauche est possible, une politique qui donne la priorité aux besoins sociaux et environnementaux, une politique applicable par une majorité et un gouvernement décidés à rompre avec le libéralisme.

Nous nous adressons largement, au-delà des composantes du Front de Gauche, à toutes celles et tous ceux qui, à gauche et dans le mouvement social, souhaitent des choix en rupture avec la financiarisation de la société et le productivisme. Nous voulons construire sur cette base un rassemblement majoritaire qui impose une autre politique.

 

sete,alternative à l'austérité

 

29/01/2013

PSA- Didier Porte refuse 20000 euros de l'heure par solidarité avec PSA Aulnay

 

sete,front de gauche sète,psa,bernard lavilliers,didier porte

 

Les "saltimbanques" n'ont pas tous leur compte en banque comme seul horizon !

Il y a quelques mois, Bernard Lavilliers avait refusé de chanter pour les 100 ans de l'usine à Sochaux à l'invitation de la direction.

 

sete,front de gauche sète,psa,bernard lavilliers,didier porte

 

L'humoriste Didier Porte vient, lui,de refuser un cachet de 340000 euros pour faire des pubs Peugeot, s'étonnant qu'un groupe qui va " supprimer 8000 emplois et fermer l'usine d'Aulnay-sous-Bois " soit prêt à lâcher une telle somme " à un gauchiste pour une poignée de spots radio à la con" !

Drôle de priorité en effet, alors que, si l'on en croit la direction et les "experts", PSA raclerait ses fonds de caisses. A Aulnay,en tout cas,"les salariés ont apprécié la clairvoyance et le soutien de Didier Porte", rapporte Philippe Julien,secrétaire du syndicat CGT. A Aulnay la tension monte car beaucoup ont le sentiment de se faire balader :
- par le gouvernement qui a déjà passé l'usine par pertes et profits.
- par ses représentants ( le préfet de région et ses services) qui négocient la "revitalisation" du site avec la direction de PSA et les élus locaux...mais sans les salariés.

Alors même que le "plan social" n'a pas été discuté avec les salariés.

Le maire d'Aulnay, Gérard Ségura (PS) a lui-même dénoncé "un plan de revitalisation échafaudé en toute hâte",  par la direction qui, alors qu'elle a accepté depuis novembre des négociations avec les syndicats, soi-disant pour trouver des solutions pour tous, révèle toujours un peu plus, de réunion en réunion, son véritable objectif : faire la démonstration qu'on peut fermer une usine de 3000 salariés au rabais, sans rien lâcher. Ni sur les préretraites, ni sur les formations, ni sur les aides à la mobilité, ni sur les indemnités extralégales en cas de licenciement...

A l'initiative de la CGT, les salariés d'Aulnay ont déjà multiplié les actions spectaculaires (péages d'autoroute, Salon de l'Auto, congrès des Maires de France...) et les débrayages.

La C3 qu'ils fabriquent reste la voiture la plus vendue de PSA, et l'usine de Poissy dans les Yvelines n'est pas encore prête pour en assurer toute la production. Il leur reste quelques semaines pour faire basculer le rapport de force en leur faveur.

 Beaucoup y sont prêts !!!

 

sete,front de gauche sète,psa,bernard lavilliers,didier porte

 

14/12/2012

Débat Public le 19 Décembre 2012 à Sète " Crise de la compétitivité ! Dogme ou Réalité ?"

Mensonges et Vérités

«Crise de la compétitivité» dogme ou réalité ?

 

Le Comité citoyen de Sète

 vous invite

toutes et tous à en discuter.

Mercredi 19 DECEMBRE 2012

 à 18 h 30

DEBAT PUBLIC

au siège du PCF de Sète

19, rue Honoré Euzet - Sète

Le Comité citoyen de Sète

 poursuit le travail commencé pendant les deux campagnes électorales du printemps 2012

 ouverture, analyse, action

 

sete,la compétitivité,débat public

 Avant d'ouvrir le débat, nous vous recommandons

de visionner l'intervention de Gérard Filoche,

 au congrès de Toulouse du Parti Socialiste


Gérard Filoche - Congrès de Toulouse par PartiSocialiste