Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/01/2013

Prochaine Assemblée Citoyenne Jeudi 31 Janvier 2013

Prochaine Assemblée Citoyenne

le jeudi 31 Janvier 2013  à 18 h 30

local du PCF - 19 Rue Honoré Heuzet

 34200 Sète

 

sete,front de gauche sète,assemblée citoyenne sete

 

Le Front de Gauche qu’es aquò ?

Le Front de Gauche qui est apparu pour beaucoup lors des élections présidentielles, avec la candidature de Jean Luc Mélenchon, s’interrogent sur cette formation et sur la place qu’elle peut occuper sur le terrain politique.

Créé en 2009, le Front de Gauche, composé à l’origine de 3 partis : le Parti de Gauche, la Gauche Unitaire (issue du NPA) et le Parti Communiste se veut un espace de rassemblement pour celles et ceux qui cherchent une alternative au monde actuel. Depuis il a été rejoint par d’autres forces (FASE, République et socialisme, Le Parti communiste des ouvriers de France, la M’PEP (éducation populaire), etc..) C’est un espace de citoyenneté pour construire un projet collectif en rupture avec les logiques capitalistes. Avec son programme « l’Humain d’abord » il a mis en œuvre des idées et des propositions qui constituent les bases d’une alternative pour changer la société.

Au sein du Front de Gauche, les différentes composantes gardent une liberté d’analyses et de propositions. La volonté de ces composantes, c’est d’appréhender les grandes questions de société pour répondre aux attentes des Français.

Reprendre le pouvoir sur l’utilisation de l’argent, celui des banques et des entreprises pour une autre répartition des richesses créées par le travail et un crédit à bas taux d’intérêt pour les investissements productifs utiles, l’emploi et la formation. Les activités spéculatives seront pénalisées.

Eradiquer le chômage, la précarité et la pauvreté notamment chez les jeunes par une sécurité d’emploi et de formation. Faire en sorte que les travailleurs aient voix prépondérante avec de nouveaux droits pour le choix des productions créatrices d’emplois.

Reconquérir, développer et démocratiser les services publics. En créer de nouveaux pour préserver les biens communs de l’humanité.

Promouvoir l’égalité des droits entre les hommes et les femmes.

Produire, échanger, consommer autrement pour répondre aux enjeux posés par la crise écologique et notamment en imposant des pouvoirs d’intervention des salariés dans la gestion des entreprises. Il est urgent de se libérer du pouvoir parasite des actionnaires. Ecrire un nouveau contrat social pour promouvoir les libertés, la démocratie, de nouveaux droits sociaux : construire une VIe République.

Refonder l’Europe pour l’émanciper des marchés financiers

Ces sujets ne sont pas limitatifs, car le Front de Gauche travaille aussi à l’appréhension des questions quotidiennes, du local à l’international en passant par le national. C’est une force en mouvement et en construction.

Le comité citoyen de Sète mène une activité qui vise dans un premier temps, à faire œuvre d’éducation populaire, il met en débat les sujets évoqués plus haut. Organise la confrontation des points de vue, dans le but d’élargir le rassemblement nécessaire à un changement de société.

Chacune et chacun y compte en tant que citoyenne et citoyen, comme un élément décisif et indispensable à la mise en œuvre d’une autre conception politique.

N’ayant pas de moyens financiers propres, pour l’instant, il est hébergé (pour ses réunions et ses initiatives) par une de ses composantes sétoises, le Parti Communiste Français.

La volonté commune qui est à la base du regroupement de toutes ces formations est la construction d’une société plus juste, dans laquelle, citoyennes et citoyens reprendront le pouvoir à la finance.

PSA- Didier Porte refuse 20000 euros de l'heure par solidarité avec PSA Aulnay

 

sete,front de gauche sète,psa,bernard lavilliers,didier porte

 

Les "saltimbanques" n'ont pas tous leur compte en banque comme seul horizon !

Il y a quelques mois, Bernard Lavilliers avait refusé de chanter pour les 100 ans de l'usine à Sochaux à l'invitation de la direction.

 

sete,front de gauche sète,psa,bernard lavilliers,didier porte

 

L'humoriste Didier Porte vient, lui,de refuser un cachet de 340000 euros pour faire des pubs Peugeot, s'étonnant qu'un groupe qui va " supprimer 8000 emplois et fermer l'usine d'Aulnay-sous-Bois " soit prêt à lâcher une telle somme " à un gauchiste pour une poignée de spots radio à la con" !

Drôle de priorité en effet, alors que, si l'on en croit la direction et les "experts", PSA raclerait ses fonds de caisses. A Aulnay,en tout cas,"les salariés ont apprécié la clairvoyance et le soutien de Didier Porte", rapporte Philippe Julien,secrétaire du syndicat CGT. A Aulnay la tension monte car beaucoup ont le sentiment de se faire balader :
- par le gouvernement qui a déjà passé l'usine par pertes et profits.
- par ses représentants ( le préfet de région et ses services) qui négocient la "revitalisation" du site avec la direction de PSA et les élus locaux...mais sans les salariés.

Alors même que le "plan social" n'a pas été discuté avec les salariés.

Le maire d'Aulnay, Gérard Ségura (PS) a lui-même dénoncé "un plan de revitalisation échafaudé en toute hâte",  par la direction qui, alors qu'elle a accepté depuis novembre des négociations avec les syndicats, soi-disant pour trouver des solutions pour tous, révèle toujours un peu plus, de réunion en réunion, son véritable objectif : faire la démonstration qu'on peut fermer une usine de 3000 salariés au rabais, sans rien lâcher. Ni sur les préretraites, ni sur les formations, ni sur les aides à la mobilité, ni sur les indemnités extralégales en cas de licenciement...

A l'initiative de la CGT, les salariés d'Aulnay ont déjà multiplié les actions spectaculaires (péages d'autoroute, Salon de l'Auto, congrès des Maires de France...) et les débrayages.

La C3 qu'ils fabriquent reste la voiture la plus vendue de PSA, et l'usine de Poissy dans les Yvelines n'est pas encore prête pour en assurer toute la production. Il leur reste quelques semaines pour faire basculer le rapport de force en leur faveur.

 Beaucoup y sont prêts !!!

 

sete,front de gauche sète,psa,bernard lavilliers,didier porte

 

25/01/2013

La boucle serait-elle bouclée ?

François Chérèque n'est plus à la tête de la CFDT : le voici nommé à l'inspection générale des affaires sociales (Igas).

Âgé de 56 ans,il affirme qu'il s' "ennuierait s'il fallait travailler que 35 heures par semaine" et prend en même temps la présidence de la fondation socialiste Terra Nova.

Laurence Laigo, son ex-bras droit,retrouve une place de conseillère au cabinet de Najat Vallaud-Belkacem,ministre des Droits des femmes et porte-parole du gouvernement.

Jacky Bontems,61 ans,son autre ex-bras droit,un des conseillers de François Hollande pendant la campagne présidentielle, intègre le commissariat général à la stratégie et à la prospective.

Autant dire que depuis que le PS est au pouvoir, la CFDT dispose de la meilleure cellule de reclassement qui soit !

Laurent Berger, successeur de François Chérèque risque d'avoir beaucoup de mal à
continuer de donner des leçons d'indépendance vis-à-vis du politique...

François Chérèque nommé à l'Igas par le 1er Ministre,devient ainsi le " Monsieur Pauvreté du Gouvernement " !

C'est sûr que vu les accords passés entre la CFDT et le Medef qui permettent à celui-ci de licencier toujours plus facilement, il fallait bien que quelqu'un prenne en charge toute la pauvreté que la situation va de plus en plus facilement générer !

Belle illustration du principe des vases communicants !!!